"Transitions collectives" : 39 entreprises régionales ont engagé la démarche

| Publié le 11 janvier 2023 | Dernière mise à jour le 25 janvier 2023

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Transitions Pro Hauts-de-France a utilisé le dispositif "Transitions collectives" ("Transco" de son petit nom) en 2022, en finançant 50 parcours dans 39 entreprises.

Lancé en janvier 2021, le dispositif "Transitions Collectives" a évolué en février 2022 pour faciliter son utilisation par les PME. Dans les Hauts-de-France, cinquante parcours ont été pris en charge depuis le début de l’année par l’association paritaire Transitions Pro de la région, dont sept dans le cadre du congé de mobilité, ce qui correspond à une enveloppe de 1,3 million d’euros.

39 entreprises et 1200 salariés concernés

Trente-neuf entreprises se sont engagées dans la démarche, contre 8 l’an dernier. Le dispositif concerne au total 1 200 salariés menacés par la fragilisation de leur emploi, en raison d’évolutions techniques et technologiques, de pertes de marché ou de nouvelles habitudes de consommation. Parmi eux, près de 800 ont bénéficié d’une information personnalisée. Pour le moment, le dispositif a surtout intéressé des sociétés de moins de 300 salariés, issus de secteurs diversifiés : commerce de proximité, industrie, services, loisirs, logistique, vente à distance… Des grands comptes devraient bientôt les rejoindre, notamment un acteur du secteur automobile.

Accompagnement des salariés intéressés

Pour lever les craintes éventuelles, Transitions Pro organise une présentation pour les représentants du personnel, ainsi que "plusieurs réunions générales". Les salariés intéressés sont ensuite accompagnés dans la construction de leur projet par un conseiller de l’association paritaire, en visio ou en face-à-face. Une fois leur dossier bouclé, ils sollicitent la prise en charge financière de la formation et demandent une autorisation d’absence. Transitions Pro peut financer jusqu’à deux ans de formation. L’entreprise est remboursée chaque mois du montant des salaires (chargés) des personnes concernées (sous réserve d’un plafond).

Exemples de reconversions

Parmi les exemples de reconversions, un agent de sécurité va devenir data scientist ; un salarié qui travaille la nuit au casino va se reconvertir en technicien en froid et climatisation ; un caissier affecté aux machines à sous va préparer un titre professionnel de gestionnaire de paie ; un employé recruté il y a une trentaine d’années compte exercer comme diagnostiqueur immobilier ; le directeur sécurité va développer son expertise sur la protection des entreprises et l’intelligence économique ....

L’association paritaire a sensibilisé les services publics pour l’emploi local (SPEL) de la région. Cinq chargés de développement se tiennent aussi à la disposition des Comités sociaux et économiques (CSE) pour présenter le dispositif aux entreprises.

Les délégués à l’accompagnement des reconversions professionnelles (DARP) dans les Hauts-de-France se sont fortement impliqués pour arriver à ces résultats encourageants.