Accueil > Emploi, formation > Emploi, inclusion > Le plan "#1jeune1solution" et l’apprentissage dans les Hauts-de-France

Le plan "#1jeune1solution" et l’apprentissage dans les Hauts-de-France

| Publié le 4 mai 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter
 

Le plan « #1 jeune, 1 solution » vise à accompagner les jeunes pour les aider à construire leur avenir grâce à 3 axes :

  • faciliter l’entrée dans la vie professionnelle ;
  • orienter et former vers les secteurs et métiers d’avenir ;
  • accompagner les jeunes éloignés de l’emploi.

Le développement de l’apprentissage en région dans le cadre du plan « #1 jeune, 1 solution »

La réforme de l’apprentissage a augmenté les capacités d’accueil en apprentissage en région avec 107 CFA et 600 formations et en rendant l’alternance plus attractive pour les jeunes avec une revalorisation de la rémunération. Elle a également simplifié les circuits de financement de la formation et des aides financières aux employeurs.

32 300 contrats ont été signés en 2020, un niveau supérieur aux autres années sous l’effet cumulé de la réforme et des primes à l’embauche du plan "#1jeune1solution". Ces primes sont prolongées jusqu’à fin décembre 2021, ce qui facilitera l’entrée en apprentissage à la rentrée de septembre 2021.

Des aides prolongées

Cette dynamique est le fruit d’une grande mobilisation des entreprises et de tous les acteurs concernés par la formation des jeunes : les aides couvrent de 80 % à 100% du salaire de l’apprenti de moins de 30 ans pour la première année de contrat, pour tous niveaux de diplôme et toutes les entreprises et pour les plus de 250 salariés sous condition d’atteinte de seuil d’alternant. L’aide aux employeurs de la fonction publique territoriale et ses établissements est également prolongée jusqu’à décembre 2021. Il s’agit d’une aide de 3000 euros instaurée pour les recrutements depuis le 1er juillet 2020 et jusqu’au 31 décembre 2021.

Soutien aux CFA

Le plan de relance soutient également l’investissement dans les CFA en maintenant leur financement pendant le confinement et en les outillant pour la formation à distance, notamment par l’équipement en matériel informatique des apprentis.

Il vise également à soutenir la recherche de contrats en apprentissage pour les jeunes en CFA en recherche de contrat d’apprentissage pendant les six premiers mois de la formation. Depuis aout 2020, ce sont au total 3°180 jeunes qui ont pu débuter une formation dans 72 CFA des Hauts-de-France tout en cherchant un contrat d’apprentissage.

Au 16 avril 2021, il restait 216 jeunes accueillis par des CFA qui les aident à trouver un contrat afin d’alterner formation et expérience professionnelle. La priorité étant de trouver un contrat, l’Etat a mobilisé l’ensemble des acteurs de l’emploi et de la formation dans les territoires afin de favoriser la mise en relation des jeunes avec des employeurs privés et publics. A défaut de trouver un contrat, le dispositif prévoit un accompagnement du jeune par les services de l’emploi locaux afin de proposer un maintien en CFA en cas de financement par le Conseil régional, une poursuite de la formation en voie scolaire et enfin une réorientation de formation.

Enfin, une campagne de communication nationale sensibilise les jeunes à ces solutions et leur montre les attraits de l’apprentissage grâce aux témoignages de jeunes sur la chaine #DémarreTaStory.

En savoir plus :
--

Webmestre | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics