Plan régional santé au travail (PRST) 2021-2025 en Hauts-de-France

| Publié le 12 septembre 2022 | Dernière mise à jour le 13 septembre 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
Le Plan régional santé au travail (PRST) 2021-2025 dans les Hauts-de-France, une stratégie pour notre bien commun : la santé au travail.

La santé au travail est un bien précieux. Pour le préserver, cela nécessite déjà une volonté partagée, une compréhension commune, enfin une méthode concertée pour agir de manière efficace en prévention. Ce 4e plan s’appuie sur ces trois ingrédients pour conduire, jusqu’en 2025, une politique ambitieuse de santé au travail dans notre région des Hauts-de-France.

Le Plan santé au travail 2021-2025 : des orientations affirmées

La publication du Plan santé au travail 2021-2025, fin 2021, marque une étape importante pour la politique santé au travail, fruit d’une concertation nourrie entre les pouvoirs publics, les partenaires sociaux et l’ensemble des acteurs institutionnels de prévention. L’agenda de ce 4e plan aura été aussi bousculé par deux événements marquants : d’une part la pandémie de Sars- CoV-2, nous plongeant dans une crise sanitaire inédite, d’autre part les évolutions de la santé au travail, par la Loi du 2 août 2021 « Pour renforcer la prévention en santé au travail », largement inspirée de l’accord national interprofessionnel des partenaires sociaux du 9 décembre 2020.

C’est ce que souligne Laurent Pietraszewski, Secrétaire d’État chargé des retraites et de la santé dans l’éditorial du PST4 : « La crise sanitaire que nous traversons a remis la santé au travail et la qualité des conditions de travail au coeur des préoccupations de nos concitoyens. » Puis de poursuivre, souhaitant un plan dont l’ambition est à la hauteur des enjeux « (…) ce 4e PST s’inscrit dans le projet conjoint du gouvernement et des partenaires sociaux de bâtir un système de santé au travail du XXIème siècle capable de répondre aux besoins des entreprises, des salariés et de leurs représentants, étape après étape ».

En termes d’orientations, le 4e plan santé au travail énonce des principes directeurs structurants :

  • la confirmation du choix fait lors du PST3 de prioriser les efforts de prévention sur la réparation, particulièrement en matière de prévention des accidents graves et mortels mais aussi en matière de prévention de la désinsertion professionnelle. Un plan spécifique de prévention des accidents du travail graves et mortels a été adopté ;
  • une acception large des enjeux de santé au travail et des conditions de travail, priorisant la prévention et la qualité de vie au travail, bénéfique à la fois pour les travailleurs mais aussi pour la performance des entreprises ;
  • une démarche pro-active de vigilance pour accompagner les nouvelles aspirations sociétales et les formes de travail émergentes, souvent éloignées du salariat ;
  • un décloisonnement de la santé au travail, de la santé publique et de la santé environnementale, rendu évident par la crise sanitaire traversée, et visant une plus forte efficacité des efforts de prévention ;
  • une contribution de chacune des parties utiles à la prévention : les acteurs du dialogue social et l’ensemble des professionnels de la santé au travail.

Le PST4 serait dépourvu de capacité d’agir s’il ne s’appuyait pas sur des déclinaisons concrètes en région, au plus près des travailleurs et de leurs employeurs. Il s’agit donc, selon les spécificités de chacun des territoires, de concerter, de programmer et de mettre en oeuvre les plans régionaux santé au travail n°4, en cohérence et en synergie avec la stratégie nationale.

PST4 : des axes structurants pour une politique de prévention ciblée

La construction du 4e plan santé au travail s’appuie d’une part sur les acquis des plans précédents et d’autre part sur les défis contemporains de la santé au travail. L’affirmation d’une action priorisée en prévention primaire, une inscription dans un temps long pour les problématiques complexes, parfois malheureusement installées, une acception large de la santé et de la vie au travail. En bref, une stratégie équilibrée visant à la fois des actions fortes et concrètes sur des risques majeurs tels les accidents graves et mortels, et une approche soutenue et prospective sur les trajectoires de vie et de santé au travail.

Le PST4 affirme par ailleurs des leviers méthodologiques pertinents pour progresser en prévention.

  • Prioriser l’action auprès des PME et des TPE, pour lesquelles la sinistralité est prépondérante.
  • Expérimenter puis déployer des méthodes d’action adaptées et permettant un large impact sur les territoires et dans les branches professionnelles.
  • Affirmer l’intérêt du dialogue social et des réalités du travail, constitutifs d’une démarche assurée de prévention.
  • Assurer la contribution de l’ensemble des acteurs de la santé au travail, en complémentarité de rôles et en proximité des entreprises et des travailleurs.

En savoir plus :

Sur le site du ministère en charge du travail (Plan (national) de santé au travail 2021-2025 / PST4) : https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/plans-gouvernementaux-sante-au-travail/article/plans-sante-au-travail-pst

(Archives) Le plan régional santé au travail (PRST) 2016-2020 en Hauts-de-France : https://hauts-de-france.dreets.gouv.fr/Le-Plan-regional-sante-au-travail-PRST-2016-2020-en-Hauts-de-France