Fortes chaleurs, canicule : protégez-vous !

| Publié le 10 août 2022 | Dernière mise à jour le 4 août 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
En cas de canicule ou de fortes chaleurs, une vigilance particulière est de mise pour les personnes sensibles ou exposées, notamment dans les entreprises et sur les chantiers.
 

L’article complet sur le site du ministère en charge du travail

L’article sur le site Service-Public.fr

Les recommandations de base en cas de fortes chaleurs :

  • Boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • Se rafraîchir et se mouiller le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  • Manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool ;
  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes et passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée...) ;
  • Éviter les efforts physiques ;
  • Maintenir son logement frais (fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • Penser à donner régulièrement des nouvelles à ses proches et, dès que nécessaire, oser demander de l’aide ;
  • Consulter régulièrement le site de Météo-France pour vous informer :
    Carte de vigilance de MétéoFrance : http://vigilance.meteofrance.com/
    « Canicule info service » 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe) ouvert de 09h00 à 19h00 du lundi au vendredi

Quelques conseils aux employeurs sur le lieu de travail

Selon les articles L 4121-1 et suivants et R 4121-1 du code du travail, les employeurs ont la responsabilité de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité de leurs travailleurs en tenant compte des conditions climatiques. Des mesures ciblées sont également prévues : il s’agit notamment d’actions de prévention, d’information et de formation ainsi que d’une réorganisation du travail adaptée si nécessaire.

Par exemple, l’employeur peut :

  • Aménager les horaires de travail en fonction des conditions climatiques ;
  • Augmenter la fréquence des pauses ;
  • Mettre à disposition des travailleurs de l’eau fraîche et potable ;
  • Mobiliser les secouristes du travail et les informer des mesures spéciales de secours à appliquer ;
  • Informer les délégués du personnel, les membres du CHSCT et les salariés des mesures prises.

Ces mesures de prévention d’ordre général sont à compléter en fonction de l’activité exercée et des prescriptions du médecin du travail.