Accès vers les informations pratiques pour se renseigner sur le droit du travail










 

"État d’avenir", la revue de l’État en région Hauts-de-France

| Publié le 15 mars 2022 | Dernière mise à jour le 21 avril 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter

5 numéros sont parus. Le dernier en date (n° 5 - février 2022) a pour titre "Les Hauts-de-France une région ouverte sur l'Europe & le Monde" la culture en région. Numéros précédents :"La culture en région Hauts-de-France", "La République contractuelle", "L'eau, une ressource essentielle à préserver et à partager" et les services de l’État "100% innovation publique". La DREETS participe à sa rédaction.

 

État d’avenir n°5 (février 2022) : "Les Hauts-de-France une région ouverte sur l’Europe & le Monde"

Alors que la France assure pour six mois la présidence française du Conseil de l’Union européenne, « État d’avenir », la revue des services et opérateurs de l’État en région, a souhaité illustrer, dans son cinquième numéro combien « Les Hauts-de-France sont une région ouverte sur l’Europe & le monde », en abordant successivement les volets transfrontaliers, européens et internationaux de cette ouverture.

État d’avenir n°4 (février 2020) : "La culture en région Hauts-de-France"

La région Hauts-de-France dispose d’un patrimoine culturel d’une exceptionnelle richesse réparti sur l’ensemble du territoire. Produit de son histoire mouvementée et d’un formidable dynamisme en matière de création artistique et culturelle, il rend la région particulièrement attractive ! Au travers de ce numéro consacré à « La culture en région Hauts-de-France », État d’avenir vous invite à bien identifier les acteurs de la culture en région, et en particulier les services de l’État, à découvrir comment ceux-ci œuvrent pour permettre l’accès de tous, y compris des publics les plus fragiles, aux offres culturelles, et à comprendre comment la culture devient un vecteur pour la redynamisation de nos territoires.

État d’avenir n°3 (juin 2019) : "La République contractuelle"

Depuis les années 1980 et l‘émergence de la décentralisation, l’État s’est mué de prescripteur en partenaire en matière d’aménagement du territoire et d’infrastructures.
Cette évolution dans les modes de relation entre l’État et ses partenaires sur les territoires s’est traduite par le recours croissant à la contractualisation entre l’État et les collectivités territoriales auxquels s’ajoutent les représentants des mondes économiques, financiers ou associatifs, tous décisionnaires en matière de développement économique, culturel, et social des territoires.
L’objectif de ce troisième numéro d’État d’avenir est de présenter les principaux types de contrats existants et leur mise en œuvre en région, en proposant notamment un focus sur les quatre contrats de développement territorial des Hauts-de-France (Contrat de développement territorial de Calais et du Calaisis, Contrat de développement territorial de l’Amiénois, Engagement pour le renouveau du bassin minier du Nord et du Pas-de-Calais (ERBM) et Pacte pour la réussite de la Sambre-Avesnois-Thiérache (Pacte SAT)), au travers de fiches synthétiques et d’exemples de réalisations qui ont un impact pour les habitants des territoires impliqués et illustrent la République contractuelle dans la région.

État d’avenir n°2 (novembre 2018) : "L’eau, une ressource essentielle à préserver et à partager"

Ce numéro est consacré à la gestion globale de l’eau sur laquelle les politiques publiques ont une possibilité d’action à court et moyen terme. Après l’air, l’eau est le second sujet stratégique majeur des années et des décennies à venir. Il s’agit d’un sujet ancien, dont les enjeux de préservation et de pérennité sont aujourd’hui, plus que jamais, fondamentaux :
- au regard des menaces actuelles, il faut s’assurer que nos méthodes d’action sont en phase avec la réalité d’aujourd’hui.
- au regard du réchauffement climatique, il convient de s’assurer de la pérennité de l’accès à la ressource et de planifier une gestion de crise efficace mais progressive.
Même dans notre région, où la ressource est abondante, l’approvisionnement des habitants et des acteurs économiques en eau potable peut s’avérer fragile. Qui plus est en raison des risques liés au réchauffement climatique. État d’avenir rappelle avec ce numéro que nous sommes tous acteurs et tous concernés.

État d’avenir n°1 (mai 2018) : les services de l’État "100% innovation publique" en Hauts-de-France

L’innovation publique est l’une des grandes priorités du Gouvernement. Elle donne lieu à des initiatives nationales mais également à de nombreuses expérimentations locales, qui illustrent le dynamisme des acteurs de terrain en Hauts-de-France, et en particulier des services de l’État, souvent pionniers dans les initiatives de modernisation de l’action publique et des services rendus aux usagers.