Accueil > La DREETS > Appels à projets > Appel à projets "Lutte contre la précarité menstruelle" dans les (...)

Appel à projets "Lutte contre la précarité menstruelle" dans les Hauts-de-France

| Publié le 8 octobre 2021 | Dernière mise à jour le 19 octobre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La DREETS et la DRDFE Hauts-de-France lancent un appel à projets auquel il est possible de répondre jusqu’au 15 octobre 2021 (date limite de dépôt des dossiers prolongée) à l’adresse suivante : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/hdf-lutte-contre-la-precarite-menstruelle

La précarité menstruelle constitue un enjeu important de santé publique et de solidarité. Elle concerne près de 2 millions de femmes dont l’accès aux protections hygiéniques est difficile ou impossible pour des raisons avant tout financières. Pour lutter contre cette précarité , et conformément aux engagements pris par le Président de la République à l’occasion de la Journée mondiale consacrée à l’hygiène menstruelle du 28 mai 2021, un appel à projets régional d’un montant de 250 000 euros est lancé dans la région Hauts-de-France.

Quels sont les objectifs de cet appel à projets ?

  • Faciliter l’accès et le choix de protections périodiques, notamment pour les étudiantes et les femmes en situation précaire, en particulier hébergées ou à la rue. Plus précisément, il s’agit de mettre à disposition de ces femmes des protections à titre gratuit ou à un prix symbolique ;
  • Garantir une parfaite inclusion de l’ensemble des femmes y compris dans les activités sportives et culturelles. Il s’agit notamment d’actions de distribution et d’ateliers organisés dans les lieux où se tiennent ces activités ;
  • Contribuer à lever les tabous et la stigmatisation relatifs aux menstruations et sensibiliser à la précarité menstruelle et à l’importance d’une bonne hygiène et de la santé intime. Les actions peuvent consister en des ateliers de sensibilisation, de formation ou des groupes de parole, à l’attention de femmes précaires, des étudiantes ou d’intervenants sociaux.

Ces projets peuvent inclure :

  • La distribution de protection périodique en prenant en compte les besoins, les choix personnels et les spécificités du public visé (exemple : impossibilité de disposer d’un accès fréquent à l’eau potable, besoin de produits faciles à transporter...) ;
  • La coordination des différents acteurs d’un même territoire pour proposer une offre adaptée aux besoins des femmes concernées ;
  • La mise en place d’informations ou encore de l’ingénierie de projets ;
  • La proposition de produits respectueux de l’environnement.

Structures éligibles 

L’appel à projets porte sur l’ensemble de la région Hauts-de-France et est ouvert aux associations, collectivités territoriales, partenaires sociaux, fondations, établissements publics. Les projets peuvent être proposés en partenariat : avec des collectivités territoriales, des CROUS, des centres sociaux, des bureaux d’information jeunes,des missions locales...

Les publics à cibler en priorité sont les personnes en situation de précarité notamment :

  • Les personnes qui sont accompagnées par un service social (exemple : service social départemental, CCAS, personnes bénéficiant de l’aide alimentaire…) ;
  • Les personnes logées en foyer de jeunes travailleurs ;
  • Les étudiantes logées en résidence universitaire ou fréquentant les restaurants universitaires ;
  • Les publics ayant une activité sportive afin de lever tout frein à cette pratique.
--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics